LE BLOG ACTUTCHAD VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE 

Actutchad

  • : Actutchad
  • Actutchad
  • : actutchad2008@gmail.com
  • Contact

Tchad, Berceau De L'humanité

  • Actutchad
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 09:49

N'DJAMENA (Xinhua) - Le Tchad a obtenu 23,5 milliards F CFA (soit un peu plus de 47 millions USD) pour financer son Projet de revitalisation de son éducation de base, a déclaré mardi à Xinhua Bruno Maes, représentant de l'UNICEF au Tchad.

"Cette importante contribution de don du Partenariat mondial pour l'éducation, vient compléter les apports de l'Etat tchadien de ses autres partenaires", a affirmé M. Bruno Maes, qui s'exprimait ainsi en marge de la revue annuelle de la Stratégie intérimaire de l'éducation et de l'alphabétisation (SIPEA).

Selon le représentant de l'UNICEF, par ailleurs chef de file des partenaires techniques et financiers qui ont endossé, il y a une année, de soutenir le secteur de l'éducation au Tchad, la SIPEA s'inscrit dans le processus de l'atteinte de l'Education pour tous et des Objectifs du millénaire pour le développement.

"Elle vise à atténuer les contraintes principales du secteur, tout en servant de base pour la préparation et la mise en oeuvre d'un Plan décennal de développement de l'éducation et de l'alphabé tisation (PDDEA), en vue de l'amélioration des performances du secteur sur le long terme", a-t-il précisé.

D'après le ministre tchadien de l'Enseignement fondamental et de l'Alphabétisation, Mme Albatoul Zakaria, la SIPEA détermine et oriente, pour trois ans, les politiques destinées à favoriser l'accès des jeunes Tchadiens à l'éducation primaire formelle ou non formelle, et l'accès des adultes à l'alphabétisation, à amé liorer la qualité des services éducatifs et à renforcer la gouvernance sectorielle.

La stratégie devra conduire les acteurs à élaborer un Plan dé cennal pour l'éducation et l'alphabétisation pour la période 2016- 2025.

"Le gouvernement tchadien, dans la SIPEA, a fait le choix fondamental de financer la politique enseignante exclusivement sur les ressources nationales et d'orienter les appuis extérieurs vers les investissements. C'est un enjeu d'autonomie et d'indépendance, qui suppose un effort budgétaire important et continu en faveur du secteur de l'éducation primaire", a conclu Mme Albatoul Zakaria.

Partager cet article

Repost 0
Published by Actutchad
commenter cet article

commentaires