LE BLOG ACTUTCHAD VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE 

Actutchad

  • : Actutchad
  • Actutchad
  • : actutchad2008@gmail.com
  • Contact

Tchad, Berceau De L'humanité

  • Actutchad
29 octobre 2016 6 29 /10 /octobre /2016 10:59

Au Tchad, les magistrats suivent le mouvement de protestation des syndicats qui sont vent debout depuis plusieurs semaines contre la réduction des indemnités des travailleurs. Après avoir demandé en vain au gouvernement de retirer le décret portant sur la réduction des indemnités parce que celui-ci est illégal, ils ont décidé de se mettre en grève pour deux semaines.

Le 20 octobre dernier, les magistrats ont adressé une fiche aux autorités pour leur demander de retirer le décret portant réduction des indemnités d’une partie des fonctionnaires de l’Etat. Ils estiment qu’au vu du droit, celui-ci est illégal. Un délai a été accordé au gouvernement pour se faire.

Vendredi 28 octobre, à l’expiration de l’ultimatum, tous les magistrats du Tchad ont décidé de se mettre en grève. « Nous avons déclenché ce mouvement pour lancer un avertissement : la grève est déclenchée à partir de ce jour. Elle durera deux semaines, explique Djonga Arrafi, Secrétaire général du syndicat des magistrats. Ce mouvement sera suivi dans l’ensemble du territoire national. Toutes les juridictions sans exception seront formellement fermées. Les magistrats dans leur ensemble vont s’abstenir, même de donner des conseils juridiques à quiconque. Comme il s’agit d’une question purement juridique : un texte est illégal, il faut le retirer. »

Les magistrats se disent toutefois ouverts au dialogue, mais promettent qu’aucune juridiction ne travaillera sur l’ensemble du territoire tant qu’une solution n’est pas trouvée. Ils ajoutent que la justice est « le régulateur de la société. Ne pas écouter les juges, c’est ignorer le pouls de sa société ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Actutchad
commenter cet article

commentaires