LE BLOG ACTUTCHAD VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE 

Actutchad

  • : Actutchad
  • : actutchad2008@gmail.com
  • Contact

Tchad, Berceau De L'humanité

  • Actutchad

18 juillet 2008 5 18 /07 /juillet /2008 20:54
Les bailleurs de fonds ont annoncé le 16 juillet dernier avoir déjà mobilisé 11 millions de dollars sur les 114 millions prévus dans le cadre du fonds commun humanitaire pour la République Centrafricaine. Ces fonds sont censés aider le pays à faire face aux répercussions économiques, sanitaires et sociales de la crise politique qui plombent le pays depuis presque 20 ans.

Le coordonnateur humanitaire des Nations unies à Bangui, Toby Lanzer, a annoncé la collecte effective au 16 juillet de 11 des 114 millions de dollars promis par la communauté internationale dans le cadre du fonds commun humanitaire pour la République Centrafricaine. A l’occasion du lancement de la revue à mi-parcours du Programme d’aide coordonné pour la République Centrafricaine, monsieur Lanzer a expliqué que les 11 millions de dollars, soit environ 4,7 milliards de francs CFA, du Fonds commun humanitaire bénéficient à chacun des 80 projets du Programme d’aide coordonné des six secteurs prioritaires, à savoir l’éducation, la sécurité alimentaire, la santé, la protection, l’eau et l’assainissement.

Le chef de délégation du Comité international de la croix rouge (CICR), Jean Nicolas Marti, a également annoncé la dotation de l’hôpital communautaire d’un groupe électrogène pour pallier les délestages intempestifs qui rythment la vie à Bangui depuis quelques semaines.

Monsieur Marti a déploré à cette occasion l’austérité et l’absence d’équipements dans les prisons et les hôpitaux de la capitale centrafricaine, alors que les organisations humanitaires ont multiplié de manière exponentielle le nombre de programmes fournissant une assistance aux victimes des viols et autres violences.

La présence des organisations humanitaires a contribué à la diminution des cas de violations des droits de l’homme dans les zones de conflits en Centrafrique. Selon le Rapport national sur le développement humain de 2008, «la situation en République Centrafricaine est dramatique, car deux personnes sur trois survivent avec 400 FCFA par jour», a indiqué monsieur Lanzer.

Le tiers des 305 000 Centrafricains aujourd’hui réfugiés ou déplacés ont été obligés de fuir leurs villages à cause de l’insécurité engendrée par le banditisme. 45 000 Centrafricains sont réfugiés au Cameroun et des dizaines de milliers d’autres au Tchad.

En février et mars derniers, 10 000 Centrafricains ont fui vers le Tchad et un cinquième camp de réfugiés centrafricains a été aménagé au sud de ce pays en mai dernier.

Source : Apanews.net     
Partager cet article
Repost0

commentaires