LE BLOG ACTUTCHAD VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE 

Actutchad

  • : Actutchad
  • : actutchad2008@gmail.com
  • Contact

Tchad, Berceau De L'humanité

  • Actutchad

3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 08:59

Le président du Niger a nommé mercredi soir de nouveaux membres de la Cour constitutionnelle en remplacement de l'ancienne cour qu'il a dissoute. Présidée par Boubé Oumarou, ancien ministre de la Justice et de la Cour suprême, la nouvelle Cour est nommée en vertu de "pouvoirs exceptionnels" que s'est arrogés il y a quelques le président. La nouvelle Cour est composée de 7 membres dont quatre magistrats, un avocat, une ancienne ministre et un professeur d'université.

 

NIAMEY (AFP)


Lundi dernier, M. Tandja Tandja avait dissous la Cour constitutionnelle qui s'était opposée par trois fois à son projet de référendum en vue de modifier la constitution pour pouvoir rester au pouvoir après la fin de son second et dernier quinquennat. Fin mai, le président a dissous le Parlement qui était également opposé à son projet de référendum.

 
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, le 2 juillet 2009 à Singapour Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est dit "profondément préoccupé" par les événements du Niger, appelant à la retenue et au dialogue pour résoudre la crise politique dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, a déclaré jeudi sa porte-parole. M. Ban, actuellement en escale à Singapour avant une visite en Birmanie, "est profondément préoccupé par la crise politique et constitutionnelle en cours au Niger qui menace de déstabiliser le pays", a déclaré Michèle Montas.


Le chef de l'ONU s'inquiète des récentes décisions du gouvernement du Niger "qui rendent extrêmement difficiles pour les institutions démocratiques et la Cour constitutionnelle du pays de jouer leur rôle de garants de l'Etat de droit", a-t-elle dit. M. Ban appelle "à la retenue et au dialogue politique pour résoudre la crise", a ajouté la porte-parole.

 

 

   
Partager cet article
Repost0

commentaires