LE BLOG ACTUTCHAD VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE 

Actutchad

  • : Actutchad
  • : actutchad2008@gmail.com
  • Contact

Tchad, Berceau De L'humanité

  • Actutchad

6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 10:51

lac_tchad_344_0.jpgGuillaume Favreau, hydrogéologue, Florence Sylvestre, paléo-climatologue et Jacques Lemoalle, hydro-écologue, sont nos invités pour tenter de répondre à la question : « Et si on préservait le lac Tchad ? "

 

Situé à la frontière de 4 pays (Tchad, Cameroun, Nigeria et Niger), le lac Tchad est constitué d’eaux douces peu profondes. Il joue un rôle économique et social très important pour une population en forte croissance et du fait de la sécheresse au Sahel. Alimenté à 90 % par les apports des rivières (85 % en provenance du Chari) et pour seulement 10 % par les précipitations à la surface (95 % des eaux du lac s’évaporent), le lac Tchad subit de plein fouet les changements climatiques en cours au Sahel. En effet, les observations au sol et depuis l’espace montrent que sa superficie s’est considérablement réduite durant les 50 dernières années, passant de 25 000 km2 dans les années 1960 à 2 500 /14 000 km2 aujourd’hui.

 

Pour nous éclairer sur le sujet, nous recevons Guillaume Favreau, hydrogéologue à l’IRD, laboratoire Hydrosciences à Montpellier, Florence Sylvestre, paléo-climatologue à l’IRD, au laboratoire CEREGE (Aix-en-Provence) et Jacques Lemoalle, hydro-écologue émérite à l’IRD, président du collège des experts de l’expertise collégiale sur la préservation du lac Tchad.

Partager cet article
Repost0

commentaires