LE BLOG ACTUTCHAD VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE 

Actutchad

  • : Actutchad
  • : actutchad2008@gmail.com
  • Contact

Tchad, Berceau De L'humanité

  • Actutchad

2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 18:43
Don de matériels bureautiques de la Chine à la CENI, la non comparution du député Akhil, le départ de la MINURCAT, la carte biométrique aux candidats au bac et aux étudiants et le bilinguisme au Tchad ont été les sujets abordés par la presse tchadienne.

La Chine fait don de matériels bureautiques à la CENI

« La Chine populaire équipe la CENI », annonce le quotidien Le Progrès du 26 janvier. L’Ambassade de la République populaire de Chine a offert à la CENI (Commission Électorale Nationale Indépendante) ce 25 janvier un don de 14 ordinateurs fixes, 4 ordinateurs portables, 6 imprimantes et d’un écran téléviseur. Ce don est estimé à 14 millions de FCFA. En réceptionnant les matériels des mains du diplomate chinois, M. Yang Guangyu, le président de la CENI M. Ngarmadjal Gami a déclaré que son institution entre dans « la phase active de sa mission de commande de matériels et documents électoraux (…) ».


Le député Akhil serait en fuite

« Akhil ne s’est pas présenté au juge » annonce le Progrès du 27 janvier. Alors qu’il a promis au juge d’instruction qui l’a appelé au téléphone lui demandant de se présenter à lui, le mardi 26 janvier, le député Mahamat Tahir Akhil ne s’est pas rendu au palais de justice. Selon le quotidien, le député serait au Nigéria. Le ministère chargé du contrôle général d’Etat et de la Moralisation « aurait actionné les services de police sur ses traces ». Le député devrait s’expliquer devant les juges pour son rôle d’intermédiaire dans la remise de 175 millions FCFA, du commerçant attributaire du marché à M. Haroun Kabadi, à l’époque secrétaire général de la Présidence de la République, afin d’accélérer la sortie de l’argent. Le marché 205 de manuels scolaires d’un montant de 2,5 milliards de FCFA, a été liquidé à 1,5 milliard sans livraison.


Départ de la MINURCAT

« Le départ de la Minurcat se prépare » informe le Progrès du 28 janvier. Une délégation onusienne arrivée le 26 janvier a commencé les discussions ce 27 janvier avec le gouvernement tchadien sur les modalités de retrait de la Mission des Nation Unies en République Centrafricaine et au Tchad (MINURCAT). Le gouvernement tchadien a décidé de ne pas renouveler le mandat de la Minurcat sur son sol. La mission onusienne doit partir d’ici le 15 mars 2010. Selon le général de corps d’armée Oki Mahamat Yaya Dagache, représentant spécial du président de la République auprès de la Minurcat, « le Tchad n’a pas seulement demandé le retrait de l’aile militaire de la Minurcat comme l’ont annoncé certains médias, mais le départ de toute la mission ». Par ailleurs, cette décision n’emporte pas rupture avec l’ONU dont le Tchad est membre, a-t-il précisé.


La carte biométrique au bac

« La carte biométrique s’impose au bac » titre le Progrès du 26 janvier. Face à la prolifération de faux diplômes des fraudes de tous genres pendant et après les examens, les autorités de l’enseignement secondaire et de l’enseignement supérieur ont décidé de l’émission de carte biométriques sécurisées pour l’organisation du bac en juin prochain. Ces innovations ont pour but de fiabiliser les diplômes tchadiens.


Bilinguisme au Tchad

« Le paradoxe de Déby » titre en Une l’Observateur du 27 janvier. « Opération séduction » y va de son côté N’Djaména Bi-Hebdo du 31 janvier. Venus nombreux assistés à une marche de soutien pour la promotion de la langue arabe au Tchad, des élèves, étudiants et cadres arabophones ont remercié le président Idriss Déby Itno. Le président de la République en a profité pour « définir le fond de sa pensé » rapporte N’Djaména Bi-Hebdo.


« Malheureusement, au contact de nos réalités quotidiennes, les adversaires de la promotion de la langue arabe, excusez-moi mes frères, ce sont les arabophones eux-mêmes. Les enseignants par exemple, refusent de rejoindre leurs postes d’affectation. Celles ou ceux qui sont dans la capitale refusent de dispenser les cours et se livrent plutôt à des activités lucratives » a déploré le chef de l’Etat.


Béguy Ramadji Angèle

Partager cet article
Repost0

commentaires