LE BLOG ACTUTCHAD VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE 

Actutchad

  • : Actutchad
  • : actutchad2008@gmail.com
  • Contact

Tchad, Berceau De L'humanité

  • Actutchad

26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 11:41

CPS_SBE19_250310184739.jpgLe président soudanais Omar el-Béchir a averti jeudi les amateurs d'alcool de la capitale qu'ils allaient être fouettés s'ils produisaient, vendaient ou buvaient des boissons alcoolisées, interdites par la loi islamique en vigueur. "Quiconque confectionne, boit ou vend des boissons alcoolisées à Khartoum nous allons le fouetter, peu importe ce qu'en pensent les Nations unies ou les organisations de défense de droits de l'Homme", a déclaré le raïs soudanais lors d'un discours à Oum Dawaban, un fief de la confrérie soufie "Qadariyya" dans la banlieue de Khartoum.


Le code pénal soudanais influencé par la loi islamique (charia) interdit la fabrication, la consommation ou la vente d'alcool, crimes passibles de 40 coups de fouet. Mais des dispositions de l'accord de paix signé entre le Nord, musulman, et le Sud, en grande partie chrétien, ont levé l'application de la loi islamique au Sud-Soudan et affirmé que les chrétiens à Khartoum pouvaient demander un arbitrage religieux particulier.


Les commerces de la capitale soudanaise ne vendent pas d'alcool, mais des femmes originaires de différentes régions du pays vivant dans des banlieues miséreuses produisent +l'araqi+, un mélange de dattes, de levure et d'eau, couvert d'un sac en plastique pour le protéger de la poussière et enterré pendant deux à cinq jours, selon la saison. Le footballeur nigérian Stephen Worgu, étoile du club de première division al-Merreikh, avait été condamné à l'automne dernier à 40 coups de fouet pour avoir bu de l'araqi, mais avait interjeté appel de ce verdict. Aucune décision officielle à son sujet n'a depuis été annoncée.


M. Béchir, arrivé au pouvoir en 1989 à la faveur d'un coup d'Etat militaire soutenu par les islamistes, fait actuellement campagne pour les élections d'avril, premier vrai test électoral depuis le début de son règne. Omar el-Béchir a par ailleurs balayé les rumeurs persistantes d'un report de ces élections législatives, régionales et présidentielle, premier scrutin multipartite depuis 1986 au Soudan, plus grand pays d'Afrique.

Partager cet article
Repost0

commentaires