LE BLOG ACTUTCHAD VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE 

Actutchad

  • : Actutchad
  • : actutchad2008@gmail.com
  • Contact

Tchad, Berceau De L'humanité

  • Actutchad

30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 11:52

im_29_06_2011_c.pngN'DJAMENA - Le président tchadien Idriss Deby Itno a lancé mercredi la production de la raffinerie de N'Djamena située à 40 km au nord de la capitale, annonçant par la même occasion l'indépendance énergétique du Tchad, a constaté un journaliste de l'AFP. Nous avons notre indépendance énergétique pour l'an de la renaissance et l'an un pour mon quatrième mandat, a déclaré le chef de l'Etat (réélu en avril) en en donnant le coup d'envoi de la production.

Vous avez votre indépendance énergétique, vous n'allez plus chercher ailleurs les produits pétroliers, vous allez même ravitailler la sous-région a-t-il annoncé. Ce joyau est un cadeau de la Chine à qui vous devez la reconnaissance a-t-il ajouté, soulignant que il s'agit là d'une coopération gagnant-gagnant, à travers cette coopération c'est une autre image de la Chine qui se dessine en Afrique, en général, et au Tchad, en particulier. Il a fixé provisoirement à 200 FCFA le prix des produits pétroliers (essence, gas-oil) pour les trois premiers mois .

La raffinerie de N'Djamena produira 20.000 barils par jours. Si la demande se révèle plus grande on peut augmenter la production à 60.000 barils par jours, a affirmé le directeur général adjoint de la la Société de raffinage de N'Djamena, Ahmat Gadam.

Les puits pétroliers de la région de Bongor (sud) alimenteront la raffinerie à travers un pipeline de 311 Km. Selon M. Gadam, la raffinerie dispose d'une unité de production d'électricité de 40 mégawatts dont une moitié alimente la raffinerie et l'autre est destinée à la ville de N'Djamena, sujette à d'inombrables délestages et coupures d'électricité.

Selon le ministre des Infrastructures, Adoum Younoussmi, le pays, qui exploite le pétrole depuis 2003, produit en moyenne 120.000 barils par jours. Les revenus pétroliers lui ont permis de se doter d'un meilleur réseau routier, de construire des universités, des instituts de formation, des hôpitaux ou encore de nombreuses salles de classes, avait expliqué le ministre à l'AFP.

Certains membres de la société civile reprochent au régime d'employer davantage cette manne pour équiper son armée et faire face aux raids rebelles que pour l'amélioration des conditions de vie des Tchadiens.

Partager cet article
Repost0

commentaires