LE BLOG ACTUTCHAD VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE 

Actutchad

  • : Actutchad
  • : actutchad2008@gmail.com
  • Contact

Tchad, Berceau De L'humanité

  • Actutchad

25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 14:15

aaaaaa.jpgLe Service Public de l'Eau (SPE) se consolide dans les régions sud du Tchad grâce à un projet mené par deux ONG françaises, Initiative Développement (ID) et SEVES, et une ONG tchadienne, AGIR. Ce projet, initié en 2010 et qui se terminera cette année, découlait du constat que le fort développement du SPE dans les régions sud du Tchad, grâce à la construction de nouveaux réseaux d'alimentation en eau potable, n'était pas toujours accompagné d'une gestion organisée de ces systèmes, malgré la présence de la Cellule de Conseil et d'Appui à la Gestion (CCAG) de Moundou, créée  au milieu des années 2000 pour la zone sud du pays.

 

Mandatée par l'Etat, la CCAG a pour vocation de garantir la pérennité des systèmes d'alimentation en eau potable, en apportant suivi, conseil organisationnel et technique aux Associations d'Usagers de l'Eau (AUE), aux exploitants et à l'Administration. En échange de ces services, les AUE lui paient une redevance, qui ne couvrait que 75% de son coût de fonctionnement avant les interventions de ID et Seves.

 

Pour consolider durablement le SPE dans les régions sud, les ONG avaient prévu les actions suivantes :

 

-Optimiser le SPE en réalisant des extensions dans les villages ayant déjà signé une convention avec la CCAG et appliquant ses préconisations (en quelque sorte, une prime aux bons élèves);

 

-Organiser le SPE pour des réseaux AEP fonctionnels hors du périmètre d'action de la CCAG, c'est-à-dire accompagner des centres équipés mais non organisés afin de les intégrer au suivi de la CCAG;

 

-Autonomiser et renforcer le SPE en obtenant l'adhésion des autorités au paiement du service par les administrations ;

 

-Sensibiliser la population à la qualité de l'eau et aux mesures d'hygiène liées à l'eau.

 

En mai 2012, les résultats du projet étaient les suivants :

 

-Une population plus importante accède à l'eau distribuée dans les villages sous contrat CCAG ;

 

-Le SPE est clarifié et structuré ;

 

-Une procédure de paiement de l'eau par l'Administration est mise en place ;

 

-La population des villages du projet est consciente de l'intérêt de boire de l'eau potable et de se laver les mains.

 

Financé par plusieurs bailleurs de fonds (AFD, Syndicat des eaux d'Ile de France, Agence de l'Eau Loire-Bretagne, Grand Poitiers, Fondation Lord Michelham) , le projet a permis à 11 250 habitants de bénéficier des extensions de réseau, à 145 000 usagers d'être maintenant gérés par un centre où le service de l'eau a été organisé tandis que 40 000 personnes ont assisté aux séances de sensibilisation. Evidemment, la CCAG est un bénéficiaire indirect du projet.

 

C'est suite à leurs expériences complémentaires sur le même territoire mais sur des projets distincts que SEVES et ID ont décidé de s'unir pour mener le projet de consolidation du SPE dans les régions du sud du Tchad. Depuis 1994, ID accompagne des communautés défavorisées des pays du Sud en suscitant l'émergence et le renforcement d'acteurs locaux de développement. SEVES, association fondée en 2007, a pour objectif de favoriser l'accès à l'eau potable et à l'assainissement dans les pays du Sud en appuyant des initiatives locales économiquement viables et de sensibiliser les populations du Nord et du Sud à cette question.

Partager cet article
Repost0

commentaires