LE BLOG ACTUTCHAD VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE 

Actutchad

  • : Actutchad
  • Actutchad
  • : actutchad2008@gmail.com
  • Contact

Tchad, Berceau De L'humanité

  • Actutchad
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 20:18

La Maison de la Culture Baba Moussa (MCBM) de N'Djaména a démarré ce lundi son programme du festival du film d'animation a appris la PANA à N'Djaména, la capitale. Selon le responsable technique de la MCBM, par ailleurs Manager de la Compagnie de production et de promotion des arts et spectacles en formation des techniques Ratébaye Djasra, les acteurs vont sillonner quatre villes tchadiennes pour faire vivre au public un bout de la prodigieuse histoire du "septième art bis", un cinéma qui se fabrique image par image et ou l'auteur est maître absolu.

Il s'agit des villes comme N'Djaména, Moundou, Sarh et Abéché.

Au menu de ce festival, des géants mythiques (René Laroux) aux marionnettistes inspirés (Dark Cristal), en passant par des poètes libertaires (Paul Grimault) aux sages animistes (Hayao Miya-Zaki).

"Si chaque futur réalisateur est formé à la technique, les écoles de cinéma sont là aussi pour développer leurs imagination et créativité. Les fabriques de l'imaginaire vous invitent à visionner une série de courts- métrages réalisés par des étudiants de l'Ecole des métiers du cinéma d'animation (EMCA) d'Angoulême de France et par cinq tchadiens", a déclaré Ratébaye

Selon lui, la MCBM et les Maisons de culture de province ont proposé donc de plonger les Tchadiens dans le monde de l'animation en leur permettant de voir des chefs-d'œuvre qui ne sont pas forcement destinés aux enfants.

Rappelons qu'en prélude à ce programme, l'Ecole des métiers du cinéma d'animation d'Angoulême de France a formé cinq jeunes Tchadiens à la technique des fabriques de l'imaginaire.

Panapress

 

Repost 0
14 septembre 2008 7 14 /09 /septembre /2008 15:02

Porte-flambeau de la musique Tchadienne (Dala), Ingamadji Mujos Némo est né à Moundou au sud du Tchad. Très tôt épris de musique, l'artiste devait illustrer son parcours d'expériences aussi variées qu'enrichissantes.

 
Dès le début des années 1980, il s'interesse à la musique et au théâtre (Théâtre Vivant Baba Moustapha - TVBM) à N'djaména. Ambitieux et ayant un goût très prononcé pour la perfection de son art, Mujos s'associe à plusieurs concerts avant de réaliser des musiques de films tchadiens. Il opte résolument pour l'ancrage de son projet artistique dans le terroir natal, garant inépuisable de la sève nourricière.


En 1995, Ingamadji Mujos sort sa première cassette, "Virginie". L'album sera suivi deux ans plus tard par le disque "Offensive Dala" qui a eu un succès inestimable au-delà des frontières tchadiennes. Pour fidéliser le public tchadien au rythme du "Dala", mais surtout imposer le style tradi-moderne de sa musique sur l'échiquier international, Mujos travaille sur un nouveau disque intitulé "Intar Afrika".

 

Sortie en novembre 2000, cet album fera vibrer les mélomanes du continent avides de certaines cadences traditionnelles puisées dans le tréfonds des campagnes africaines. Artiste-musicien, Ingamadji Mujos a plus de cordes qu'il ne faut à sa guitare. Professeur de Mathématiques, Technicien Topographe, Technicien de Génie Civil, Infirmier Diplômé d'Etat à Amiens, Footballeur...l'homme a presque tout fait.

 
Ses multiples activités lui offrent, évidemment, une source d'inspiration diversifiée. Artiste engagé, homme de convictions, enthousiaste et très attaché au panafricanisme, le musicien utilise son art comme arme de combat pour la liberté, la démocratie et la solidarité entre les peuples...Conditions nécessaires pour bâtir une Afrique digne et prospère. Notre continent a tant besoin de tous ses fils, dit-il. D'où le titre de son nouvel album "Intar Afrika".


Après l'incontestable succès de ce dernier opus et quatre ans d'absence, le chanteur et guitariste Ingamadji Mujos rompt le silence en 2004 et revient sur le devant de la scène avec deux nouveaux albums thématiques pour dénoncer certains faits de société.

 

Le premier, intitulé "Enfant de la Rue"; reclame un peu plus de respect et de tolérance à l'égard des enfants marginalisés,victimes du système , édulcoré d'une petite reflexion: "la vie n'appartient pas qu'aux riches et aux diplômés". Le second maxi-single, "Apocalypsida" a pour objectif la sensibilisation de la population tchadienne aux ravages du Sida avec en prime, un message simple et acidulé :"ça n'arrive pas qu'aux autres"...


En attendant une retraite musicale bien méritée, l'artiste s'active pour un "best of" d'ici la fin de l'année 2007 mais également pour "Dala à Moundou", le festival annuel de musique qui a connu sa première édition en novembre 2006 au Tchad avec l'association "Inga Productions".

Ingamadji Mujos  Némo : Auteur- compositeur- interprètre d'origine tchadienne, INGAMADJI Mujos Némo compte 6 albums autoproduits à son actif dont le dernier intitulé "Best Of" est dans les bacs depuis le 29 septembre 2007. Surnommé le Pape du Dala, une danse du sud du Tchad qu'il a fait renaître de ses cendres, Mujos a composé plusieurs musiques de films pour les cinéastes tchadiens Mahamat Saleh Haroun, Issa Serge Coelo et Zara Mahamat Yacoub. Artiste engagé pour les causes humanitaires, Mujos collabore avec plusieurs associations et compte dans son riche répertoire, les chansons abordant les thèmes de la société et notamment l'alcoolisme (Prudence alcool), les enfants de la rue ou encore la lutte contre le sida (Apocalypsida). Avec son association Inga Productions, il organise un festival annuel de musique au Tchad baptisé "Dala à Moundou" pour sensibiliser la population sur les problèmes de santé publique.

 

Pour visualiser des vidéos: http://www.youtube.com/watch?v=q1dSFntJhYM&feature=related

ou http://www.myspace.com/ingamadjimujos
 
Pour visiter le site officiel d’Ingamadji Mujos : http://www.mujos.com/

 

La redaction Actutchad

Repost 0